Tatouage

 · 1 min read
 · Nicolas Lœuillet
Last updated: January 07, 2023

Depuis des années, je savais que j’étais tenté par un tatouage. Mais je souhaitais quelque chose qui avait du sens.

Et il y a quelques mois, j’ai eu le déclic. Grâce notamment au chapitre 21 du Petit Prince de Saint-Exupéry.

(…) Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu’elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c’est elle que j’ai arrosée. Puisque c’est elle que j’ai mise sous globe. Puisque c’est elle que j’ai abritée par le paravent. Puisque c’est elle dont j’ai tué les chenilles (sauf les deux ou trois pour les papillons). Puisque c’est elle que j’ai écoutée se plaindre, ou se vanter, ou même quelquefois se taire. Puisque c’est ma rose.

Et il revint vers le renard:

— Adieu, dit-il…

— Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.

— L’essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.

— C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.

— C’est le temps que j’ai perdu pour ma rose… fit le petit prince, afin de se souvenir.

— Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l’oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose…

— Je suis responsable de ma rose… répéta le petit prince, afin de se souvenir.

Ce tatouage donc, ce sont les deux roses que je tente d’apprivoiser tous les jours.

Le renard et le petit prince de Saint exupéry, de dos. De chaque côté, une rose. Ils sont assis sur un cercle noir qui symbolise une planète